Recevez gratuitement les 20 premières pages du TRESOR + LA LETTRE BLEUE


 

11 février 2011

Sucre... ou santé mentale ?

Dépression, schizophrénie, paranoïa, et autres problèmes psychologiques ont une cause méconnue quoique scientifiquement démontrée : le sucre.

Mais que faut-il entendre par sucre ?

Pas les pâtes complets, le riz complet, ni les raisins secs, le miel, les fraises ou les dattes - non.

Le saccarose (sucre blanc fabriqué à partir de canne à sucre ou de betterave), et tous les additifs en "ose" qu'on trouve dans les listes d'ingréduits des produits industriels.

La dépendance au sucre est tellement répandue qu'il est difficile de faire le lien... quand presque tout le monde est drogué, on trouve "normal" de l'être.

Arrêter le sucre est plus facile qu'on pourrait le croire.
Bien sûr, ça demande un peu d'éducation et de vigilance - et aussi de faire le plus souvent sa cuisine soi-même.

Une vie "sans sucre" semble triste tant qu'on est prisonnier de son marécage sirupeux, mais c'est l'inverse qui est vrai : c'est la vie avec sucre qui est triste.

Supprimer le sucre, c'est retrouver le goût de la nourriture et le plaisir de manger.
Supprimer le sucre, c'est retrouver (toutes) ses facultés mentales.
Supprimer le sucre, c'est faire des économies sur les "dépenses santé".
Supprimer le sucre, c'est trouver ou retrouver une merveilleuse vitalité.
Supprimer le sucre, c'est se découvrir libre et vaincre un esclavage humiliant.

Pour une vie complète, il faut une alimentation complète.

Le sucre est une drogue.
Le sucre est un poison.

L'une des causes les moins connues, comme les plus omniprésentes, des "maladies mentales" - dépression comprise.

1 commentaire:

  1. Bonjour
    pourriez-vous m'envoyer les liens vers les articles scientifiques qui établissent un lien de causalité entre la consommation de sucre et la dépression (et autres désordres mentaux)?
    Cordialement
    Marc Haering
    (marc.haering@sfr.fr)

    RépondreSupprimer