Recevez gratuitement les 20 premières pages du TRESOR + LA LETTRE BLEUE


 

21 avril 2008

Vague à l'âme...

La langue (française, en l'occurrence) n'est pas seulement un réservoir de mots.

Elle est aussi un puits de science...

A scruter les mots et les expressions de près, à la loupe, on prend conscience qu'ils en disent long sur eux, sur ce qu'ils désignent - et même sur la vie.

Regardez l'expression "vague à l'âme".
Elle signifie : "mélancolie, tristesse".

Le "vague" dont il est question vient de "vagus" (errant, vagabond)... C'est ce "vague"-là qu'on oppose à la précision, à la netteté d'un contour bien défini.

Autrement dit...

L'indéfini conduit à la mélancolie ; le flou induit de la tristesse.

Le "vague à l'âme" est de l'imprécision, de la confusion, de l'indécision. Un doute, un trouble, une silhouette indistincte qui s'estompe dans le brouillard indicible d'un je-ne-sais-quoi que personne, jamais, ne saura définir...

Et c'est tellement, tellement vrai !

La joie ne se nourrit pas d'approximation ; l'enthousiasme n'a rien à voir avec le brouillard. La tristesse, par contre, s'alimente aux sources obscures de propos confus, au flou artistique de demi-vérités...

Vague à l'âme... vague "inconsistant, flottant, indéterminé, indéfini" d'une âme en peine qui erre dans les limbes d'une souffrance qui se complait dans les ombres...

Les pénombres...

Les creux de nuit en plein jour...

Et que faudrait-il pour dissiper toutes ces ténèbres ?

C'est bien simple.

Si simple que personne n'y pense... Il faudrait un bon dictionnaire. Un bon dictionnaire étymologique, pour dépouiller un à un tous les voiles de faux-mystère qui cachent le visage de la claire réalité.

Pour échapper à l'indéfini du "vague à l'âme", il faut de la définition!

Logique : c'est le contraire.

De même que pour échapper à la nuit, il faut de la lumière.
Et pour échapper à la pauvreté, il faut de l'argent.
Et pour échapper à la solitude, il faut de la compagnie.
Et pour échapper au froid, il faut de la chaleur.
Etc.

On guérit d'un excès de quelque chose par le contraire de cette chose-là.

Lorsqu'on souffre de "vague à l'âme" on a donc besoin d'un bon dictionnaire. D'un bon dictionnaire étymologique. Pour se soigner.

Bien sûr, il ne suffit pas de laisser le dictionnaire sur son bureau...

Il faut le consulter le plus souvent possible ; dès qu'une idée nous fait souffrir, hop, on la décompose en mots (les mots qui la composent) et on traque chacun de ses mots, en commençant par les plus douloureux, les plus sensibles, dans le susdit dictionnaire.

Et c'est ainsi que l'image devient nette dans le viseur, et que le "vague à l'âme" se dissipe...

1 commentaire:

  1. J'ai cherchél'etymologie de cette expression. Quel bonheur de trouver votre texte si drôle et si profonde.

    RépondreSupprimer